Terres Inconnue


Points de vue

Second souffle

Koukei Kojima 1931

Nous sommes de nouveau sous le choc, tel un oiseau qui n’a pas vu la vitre et s’est assommé au point de ne pas se relever pendant quelques heures. Puis, l’oiseau reconnaît la douleur liée au coup qu’il vient de prendre, et l’accueille. Il écoute les bruits à l’intérieur, à l’extérieur. Il se remet au contact de lui-même et de son environnement. Il se connecte à ses sensations, à son être tout entier. Son cœur bat, il respire, il est vivant. Puis, il s’encourage et se comporte vis-à-vis de lui-même comme le ferait son meilleur ami avec une attention bienveillante. Il s’accepte tel qu’il est sans jugement sur la façon dont il a réagi. En faisant cela, il génère une émotion positive d’amour et de soin pour faire face à la difficulté de reprendre son envol. Puis, il entend ses proches dans l’arbre qui l’appellent. Il se souvient que malgré l’éloignement, la distance, ils sont tous reliés. Et l’oiseau s’envole.

Nous sommes entre la peur d’aller vers un connu inconnu et la confiance d’avoir déjà volé après un arrêt brutal. Puisse cette période nous permettre d’accueillir nos ressentis, reconnaître ce qui est là pour nous avec un regard doux, une parole tendre et des mots d’encouragement.

Paysage, Koukei Kojima (1931 -)

 



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.