Terres Inconnue


Points de vue

Le ras le bol de la bienveillance

pierre auguste renoir IMG 4452

Avez-vous remarqué que dès que l’on parle de bienveillance, vos interlocuteurs disent qu’ils n’aiment pas le mot. C’est vrai qu’il est devenu un mot valise, parfois gnangnan qui cherche l’évitement plutôt que l’authenticité dans les relations interpersonnelles.

C’est pourtant dans nos métiers d’accompagnants une notion essentielle.


Être bienveillant c’est trouver des processus qui préservent la confidentialité pour laisser l’émotion s’exprimer. Être bienveillant c’est simplement veiller à voir chez l’autre la part de « bien » qui persiste quelque soit ce qui est dit ou fait. C’est le propre de l’humanisme.

Être bienveillant avec soi-même c’est connaître ses limites, ses peurs, ses colères et les accueillir avec une forme de tendresse afin de les contenir pour se protéger soi et protéger l’autre.


Se dire les choses vraies ne nécessitent pas de rentrer dans une logique de « Fais moi mal, johnny, fais moi mal !*» comme notre culture d’affrontement peut nous y entraîner. Se dire les choses vraies nécessite de prendre le temps pour vérifier que ce qui est dit est utile à soi, à l’autre et à la relation.



Alger, le Jardin d Essai, Auguste Renoir (1841-1919)
*Johnny, fais moi mal de Boris Vian



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.