Terres Inconnue


Points de vue

L'avenir le dira !

Nicolas de Stael 1955 1914 Paysage Antibes 1955 IMG 1031

C'était un vieux paysan très pauvre qui avait un magnifique cheval blanc que tous les villageois lui enviaient.
Les notables lui proposaient monts et merveilles en échange de son cheval et le paysan répondait que son cheval n'était pas à vendre.
Un matin, le cheval disparaît de son pré. Les villageois lui disent : « Tu as été bien bête, tu aurais mieux fait de le vendre ».
Le paysan répond : « Est-ce qu'on me l'a volé ou pas ? Je ne sais pas. Est-ce une bonne ou une mauvaise chose, seul l'avenir le dira ».
Quinze jours passent, le cheval réapparaît accompagné de sept chevaux sauvages qu’il a récupérés dans la forêt où il s'était échappé. Les villageois viennent voir le paysan en lui disant : « Tu avais raison ! Maintenant tu as huit chevaux. Quelle chance tu as ! »
Le paysan répond : « Maintenant j'ai huit chevaux fabuleux dans mon pré. Est-ce une bonne ou une mauvaise chose, seul l'avenir le dira ».
Le fils du paysan décide de dompter les chevaux sauvages, il tombe et perd l’usage de ses jambes. Les villageois viennent voir le paysan et lui disent : « Mon dieu c'est horrible ! Ton fils ne pourra plus jamais marcher ».
Ce paysan répond : « Est-ce une bonne ou une mauvaise chose, seul l'avenir le dira ».
La guerre éclate. L'ensemble des jeunes gens du village sont envoyés au front à l'exception du fils du paysan. Les villageois viennent voir le paysan et lui disent : « Qu’est-ce que tu as de la chance, ton fils n'ira pas à la guerre alors que nous, nous ne sommes pas sûr de revoir nos enfants ».
Il répond : « Certes mon fils reste près de moi. Est-ce une bonne ou une mauvaise chose, seul l'avenir le dira ».



Paysage, Nicolas de Staël (1955-1914)



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.