Terres Inconnue


Points de vue

De la frontière à la ligne claire

libellule

Le déconfinement avec la possibilité de quitter chez soi, son département, sa zone, la réouverture des frontières, parce qu’elle signe la reconquête de notre liberté, crée du soulagement. Mais paradoxalement, elle fait aussi surgir de l’inconfort. La fin de la contrainte imposée de l’extérieur nous renvoie brutalement à notre responsabilité, qui s’exprime par la multitude des questions que nous nous posons dans l’organisation de notre quotidien et de notre vie. Dois-je aller au bureau ? Quand rendre visite à mes parents ? Comment organiser la prochaine rencontre avec nos fournisseurs italiens ?

 

Et, parce que nous ne sommes pas sortis de la crise, les besoins auxquels ces choix doivent répondre prennent parfois une dimension fondamentale au sein des organisations : offrir de la présence physique et de l’écoute à ses équipes pour maintenir le lien dans la communauté de travail et surmonter les différences de vécu souvent douloureuses des semaines passées; organiser des rencontres avec ses clients pour s’assurer la reprise des commandes ; définir les justes critères d’allègement des charges, pour préserver l’activité, le projet entrepreneurial et l’avenir de l’organisation.

 

Et pour ce faire, nous sommes appelés à explorer, à l’échelle de nos équipes et de nos organisations, cette ligne claire qui définit le cœur de nos activités et ouvre l’exploration des terres inconnues que nous devons aujourd’hui affronter, en responsabilité, pour s’adapter, grandir.

© Silvie de Clerck

 



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.