Terres Inconnue


Points de vue

Centré - décentré…

160c59f18c5bc8f8e79e1a3656fb605325998b9d9ad5ef02a5d952519fd2489d.jpg

Nous utilisons beaucoup le terme de centré dans nos métiers de l’accompagnement avec les pratiques de centrage que nous proposons. Elles sont issues de la méditation, de la sophrologie ou d’autres approches invitant à prendre contact avec notre corps, notre respiration, nos sensations. Elles proposent de laisser de côté une activité mentale trop intense, de laisser passer ce qui est compliqué. Se centrer aide à revenir vers soi, vers son intériorité, et passer du sentiment d’être « décalé, désorienté ou à coté de ses pompes » à se rapprocher d’un état rassemblé, cohérent et clair.

Le terme décentré que l’on trouve dans les approches zen de l’art propose également d’être avec ce qui est là et, à partir de cet état de mettre son attention sur quelque chose d’externe, de se décentrer en entrant en dialogue avec une œuvre d’art, en s’adonnant à une activité artistique, ou en se mettant en relation avec des éléments de la nature. Ces pratiques n'ont pas d'objectif utilitaire ou esthétique mais cherchent à rapprocher l'esprit, l'expérience sensorielle et la réalité quotidienne. Faire ce détour, vivre cette expérience amène vers de nouvelles perceptions physiques, un nouvel état émotionnel, de nouvelles réponses.

Centré – décentré pour avancer pleinement avec qui nous sommes.

Dans un accompagnement nous équilibrons entre les deux, suivant les demandes exprimées, les problématiques en jeu, les phases du processus, les moments de la séance…

Brouillard de printemps, Stanisław Witkiewicz (1851-1915)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.