Terres Inconnue


Points de vue

Ajouter sans gommer

Augusto Giacometti un paysage italienLe prestigieux prix Pritzker attribué aux architectes français Lacaton et Vassal la semaine passée a mis en lumière une philosophie de construction centrée sur la transformation de l’existant. Cette philosophie trouve bien des similitudes avec celle d’un accompagnement frugal des organisations.
 
La nouveauté, l’invention technologique, ou les méthodes de management dernier cri sont au centre des efforts produits pour imaginer un futur à nos organisations. Mais ce couple d’architectes est inspiré par son expérience dans des petits village désertiques. Ils nous rappelle à quel point il peut être infiniment plus juste de proposer des transformations en respectant l’existant, en reconnaissant des réussites passées tout en répondant aux exigences d’une société plus économe en ressources.
 
Plutôt que céder à l’envie de faire disparaître ce que nous regardons aujourd’hui comme des erreurs à effacer, nous voulons proposer une approche qui donne une place à l’histoire, à la mémoire, et accueille la relation existante. Une démarche qui reconnaît l’erreur passée, accepte les pratiques et les habitudes déjà présentes qui apportent du bien-être, de la sérénité et de la sécurité. Une présence bienveillante qui propose des transformations par ajouts successifs, toutes en précision et en délicatesse, centrées sur le mieux-être, sans renoncer à l’ambition ou la beauté.

 

Un paysage italien, Augusto Giacometti (1877-1947)

 



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.