Terres Inconnue


Les fondamentaux de Terres Inconnues

 

Origine du nom « Terres Inconnues » ?

 

Le nom a émergé lors d’une lecture à haute voix de la préface du livre « Le Management Biologique »1

« … La première séance de travail avec l’intervenant m’a totalement déconcerté : c’est la première fois que je rencontrais un animateur… (apparemment) aussi transparent. Au lieu de nous enseigner des méthodes en amont et de nous guider, c’était à nous d’analyser, de créer, d’innover, de proposer, de construire… Lui nous relançait, parfois, et moi j’essayais de me rappeler combien j’avais payé pour ce séminaire !

Ce n’est qu’un peu plus tard que vous réalisez … que votre équipe a adhéré puisqu’elle a elle-­‐même analysé puis proposé, et que l’animateur … vous a simplement aidé à traverser une terre inconnue que vous avez vous-­‐mêmes découverte car, au fond, c’est quand même votre équipe qui connaît le mieux son propre métier

 

Fondements de Terres Inconnues 

  • La valeur de Terres Inconnues vient des personnes qui le constituent (associés et partenaires). Toute innovation, création, réflexion des membres de Terres Inconnues est libre d’accès (pas de propriété intellectuelle).  Toute relation de clientèle concerne les personnes impliquées et non les sociétés portées par les personnes. En conséquence, ces relations ne sont  pas monnayables (pas de propriété de clientèle ou de commission d’apport).
  • Terres Inconnues s’enrichit des personnes qui la composent : elle est composée de la richesse de leurs vies respectives (qualité de vie physique, émotionnelle, intellectuelle et spirituelle). Toute activité qui permet à cette richesse de s’accroître est reconnue comme un apport à la valeur de Terres Inconnues.
  • Terres Inconnues fonctionne avec une exigence d’ouverture entre les personnes qui la constituent, dans les limites du respect de l’intimité de chacun. Nous fonctionnons selon les principes de fonctionnement suivants (inspirés de l’Elément Humain de W Schutz)
    • Concordance : toute décision importante est prise à l’unanimité
    • Responsabilité : chaque associé a toujours le choix, est pleinement responsable de ses choix. Les associés sont tous co responsables de ce qui arrive, de nos succès comme de nos échecs. Nous considérons les erreurs et les difficultés comme des opportunités d’apprentissage
    • Prise de décision : la personne la plus concernée par les décisions est la mieux à même de la prendre sous réserve du principe de concordance (délégation par le groupe)
    • Vérité et transparence : dire la vérité – toute la vérité. Le partage du vécu des expériences privées et professionnelles est une source d’enrichissement mutuel.
    • La recherche sans fin de la flexibilité et de l’équilibre réciproque dans nos relations
    • Un projet commun, défini ensemble
  • Terres Inconnues œuvre pour des communautés humaines dans des organisations. Nous croyons que l’entreprise est un lieu neutre, ni bon ni mauvais en soi. Notre métier principal est de travailler pour des organisations en tant que collectif (et non seulement pour les individus ou équipes qu’ils accompagnent)
  • Terres Inconnues a une vision systémique : notre création de valeur passe par un travail en parallèle sur 3 niveaux:
    • Ce qui se passe dans nos organisations clientes
    • Les relations au sein de notre organisation
    • La relation que chacun à individuellement avec lui-­même

Plus on travaille sur soi, plus on travaille sur notre propre organisation, mieux on accompagne les organisations clientes.

Qualité des associés (actuels) de Terres Inconnues 

  • ­Sont des « eldars » de l’accompagnement – au-­‐delà de 10000 heures d’expérience – ou aspirent à le devenir
  • Pourraient fonctionner de façon autonome (se sentent libres et capables de travailler seuls) mais ont fait le choix de fonctionner en équipe. Sont persuadés que de joindre leurs talents à ceux d’autres au sein d’une même organisation augmente leur performance. Acceptent les contraintes d’une organisation sachant faire passer les intérêts collectifs avant ses intérêts individuels à certains moments.
  • Sont conscients que l’apprentissage et la création passe par le dialogue bienveillant et en vérité avec les autres. Ont le désir et le goût du risque pour s’embarquer ensemble sur des aventures inconnues.
  • Aspirent à aligner leurs pensées, paroles, comportements, et actes que ce soit individuellement ou collectivement en interne et en externe en ayant comme but une cohérence profonde entre leurs vies professionnelles et leurs valeurs personnelles.
  • Sont prêts à s’engager pour un temps donné dans Terres Inconnues et savent trouver du plaisir dans les missions qu’ils mènent, dans leurs relations avec les autres membres du cabinet et les clients
  • Ont une expérience réussie complémentaire en entreprise sur laquelle ils peuvent s’appuyer
  • Sont chacun actuellement engagé dans une discipline de travail personnel (physique,émotionnel, psychique et spirituel)
  • Se forment à l’accompagnement des individus et des collectifs (environ une dizaine de jours par an).
  • Consacrent une partie de leur vie à une contribution sociale bénévole

Relations entre associés de Terres Inconnues 

  • La relation entre associés se construit dans le temps au fur et à mesure que la confiance mutuelle s’accroit. Les associés se donnent le temps de vrais rencontres.
  • Les associés se font accompagner trimestriellement par un superviseur pour méta-­communiquer entre eux, prendre de la hauteur sur leur activité et travailler sur leurs enjeux stratégiques. Chaque associé bénéficie également d’une supervision personnelle de sa pratique professionnelle.
  • ­Les associés s’entendent semestriellement à posteriori sur le partage équitable entre eux de la valeur ajoutée créée par Terres Inconnues, qui n’est pas limitée aux contributions commerciales ou de production de chacun. Le partage est à part égale, sauf éléments exceptionnels. Pour cela, les associés  partagent en transparence l’ensemble de leurs activités professionnelles réciproques, y compris celles qu’ils ne font pas sous la bannière Terres Inconnues.

Relations entre partenaires et associés de Terres Inconnues

  • ­Terres Inconnues s’entoure de partenaires – personnes ou sociétés – auxquels ils font confiance pour mener ensemble leurs projets.
  • Un partenaire de Terres Inconnues est une personne qui a travaillé avec Terres Inconnues pendant les 12 derniers mois.
  • Tout partenaire de Terres Inconnues travaille en pleine transparence avec les associés de Terres Inconnues (intellectuelle, commerciale, financière et relationnelle) sur les projets concernés.
  • Un partage équitable de chaque affaire est déterminé entre les associés et les partenaires.

Relations entre Terres Inconnues et ses clients

  • Terres Inconnues a pour intention dans toutes ses missions de rendre ses clients autonomes.
    En posture de coach, les intervenants Terres Inconnues ont pour présupposé que le client connait la réponse aux questions qu’il se pose et dispose des ressources suffisantes pour concevoir et mettre en œuvre ses solutions. Le rôle de Terres Inconnues est de faciliter l’émergence de ses réponses et ressources, d’encourager le développer de l’intelligence collective et de l’apprentissage organisationnel.
  • Toute intervention de Terres Inconnues est co créée avec le client (objectifs, processus d’animation, animation)
  • Toute intervention de Terres Inconnues est co facilitée par une équipe de plusieurs partenaires/associés/acteurs  internes du client
  • Toute intervention collective est supervisée par un membre de Terres Inconnues (associé ou partenaire). Toute intervention individuelle est supervisée par un superviseur externe.
  • Toute intervention chez un client est l’objet d’un regard croisé au sein de Terres Inconnues.
  • Chaque associé/partenaire reconnaît l’importance de ce regard double, voir multiple, qui tient compte de la complexité des systèmes que nous accompagnons. Ce double regard concerne a minima les décisions de go/no go sur une affaire, puis la réflexion sur notre juste place chez le client, et enfin la façon de terminer un contrat.
  • Un retour sur expérience (ce qui nous avons vu, les points de vigilance, nos recommandations pour la suite) est toujours préparé et discuté avec le client en fin de mission.


La réalisation au bout de 4 ans

La Construction de cet édifice s’est fait pas à pas – cela nous a mis un an pour nous choisir, puis nous avons travaillé ensemble sans nous associer pendant une deuxième année, puis nous nous avons créé ensemble notre société, Terres Inconnues. Une belle aventure à trois, avec de très beaux projets que nous n’aurions jamais imaginé faire tous seuls. Puis au bout de 3 ans, l’un d’entre nous a décidé de faire cavalier seul. La séparation a été émotionnellement difficile mais pratiquement simple car les règles de séparation étaient simples et pré-­‐établies. Elle nous a fait énormément grandir. Maintenant nous souhaitons que d’autres nous rejoignent pour vivre une aventure à plus nombreux.

Les principaux apprentissages

  1. Ne pas vouloir tout faire d’un coup. La confiance ne peut pas se décréter, elle  se construit dans le temps
  2. Commencer par oser emmener ses associés chez ses clients et prospects – et voir comment la coopération marche
  3. Avancer pas à pas sur les questions d’argent.
  4. Créer un cadre sans propriété rend le départ d’un des associés extrêmement facile au niveau financier. Lorsque nous avions créé le pacte des actionnaires, l’avocat d’affaire qui nous aidait nous a confié que si toutes les sociétés de conseils abandonnaient la propriété de la clientèle et la valeur de la marque, il n’aurait plus de travail !
  5. Faire des réunions régulières et distinguer et séparer quatre types de réunions :

a. les réunions business hebdomadaires où on partage tout ce qui nous arrive,      b. les réunions de travail sur les contrats avec les personnes impliquées,
c. les  réunions «inter-­‐visions» plus longues sur les sujets business en cours,      d. des réunions de supervision avec un coach externe sur notre mode de fonctionnement (3 fois par an).

Ainsi le temps ensemble n’est pas négligeable : 2 jours par mois.

6.    Se faire superviser – vous n’imaginez pas ce qu’un regard extérieur peut vous apporter

7.    Demander à vos clients ce qu’ils apprécient de votre société et comment nous pourrions nous développer pour mieux les aider

8.    Se faire aider (assistante, comptable, juriste, informaticien …) sans rechigner sur les dépenses