Terres Inconnue


Points de vue

Quoi qu'il en soit…

Anora Spence the birdsLorsqu’une décision devient une équation compliquée, à paramètres multiples, est-ce notre capacité d’analyse qui nous permet de trouver une réponse ?

 

Décrypter les multiples relations de cause à effet, séparer ce qui est important de ce qui l’est moins, trouver des critères de choix, imaginer les conséquences réalistes ou fantasmées, prendre en compte les avis des uns et des autres, se perdre entre « je devrai », « il faut que », « et si…», se noyer dans les options, les possibilités. Nous pouvons être séduits par l’illusion de pouvoir tout maitriser ou être envahi par le sentiment d’être perdu sans pouvoir pour autant nommer précisément ce dont il s’agit…

 

Et si la réponse venait d’ailleurs, quelle que soit l’analyse faite préalablement, si elle venait d’un registre autre, d’une inspiration dans une exposition, d’un rayon de soleil, d’un sentiment soudain de certitude et d’évidence, de l’acceptation de faire un premier pas sans avoir tout résolu, de suivre attentivement ce qui semble juste, de s’offrir la possibilité de se tromper, de changer d’avis, de s’en remettre à son intuition, au Yi king, à une phrase entendue. Avoir, quoiqu’il en soit, le courage, malgré la peur, le flou, le noir, le blanc d’avancer vers l’inconnu et de le saluer…

The birds, Anora Spence (1963-)