Terres Inconnue


Points de vue

Les cinq postures de l'accompagnant

Dans les métiers de l'accompagnement en organisation, on peut différencier cinq postures.
Le coach porte en priorité son attention sur les personnes et sur la relation entre les personnes. Il est au service des besoins des individus et du groupe.
L'animateur met l'accent sur la capacité du groupe à répondre aux questions posées, à l'enjeu, à la problématique. Il stimule le groupe par son apport d'idées, d'énergie, d'humour…
Le formateur s'attache aux compétences à acquérir, à la manière dont les participants agissent et interagissent. Il fait des apports de contenu, de méthodologie.
Le consultant est focalisé sur les résultats, sur l'atteinte des objectifs d'une équipe ou d'un projet. Il apporte ses savoirs et ses capacités d'analyse et de synthèse.
Le facilitateur porte en priorité son attention sur le processus. Il met en place les conditions nécessaires à la réflexion, à la prise de décision. Il a une règle d'or “trust the process”.
 
Dans le métier d'accompagnement des transformations collectives nous sommes amenés à changer régulièrement de posture. En fonction de nos styles de communication, certaines postures sont plus faciles à adopter que d'autres. D'où l'avantage d'être une équipe diversifiée pour accompagner un collectif !