Terres Inconnue


Notes et réflexions

La crise (soyons originaux !)

Les personnes que nous rencontrons en entreprise nous disent combien cette période faite d’absence de moyens et de contraction budgétaire est très dure : il faut tenter de faire plus avec moins.
Combien il est paradoxal que la plupart des responsables ne se rendent pas compte que la crise est un moment phénoménal : pour une fois on a une bonne raison de ne pas faire le budget, de ne pas faire la marge promise aux actionnaires : ainsi, puisque de toute façon c’est raté, on peut faire autrement. Les directeurs financiers adorent les périodes de restructuration car ils en profitent pour nettoyer l’entreprise de tout le bois mort qu’on a laissé au placard ou sous les tapis pour ne pas plomber les budgets de plus en plus difficiles à atteindre. Le président Obama l’a très bien compris et sa crédibilité ne fait qu’augmenter parce qu’il a le courage d’oser des transformations malgré la crise. Quand on n’a pas le temps, c’est le moment de prendre son temps, de se donner du temps ; de faire autrement !

A notre niveau, nous avons suivi nos anciens clients en ces temps mouvementés. Une solution à la crise afin de préserver nos relations de partenariat, c’est le « Pay what you can » (« Payez selon vos moyens »). Par exemple, face à une banque en pleine crise financière, nous avons accepté une mission à budget restreint car elle était importante pour les collaborateurs du client.